Innovation, un processus en continu

Chez Apicil nous cherchons constamment à améliorer l’existant, en proposant des nouvelles offres adaptées à nos clients, en approfondissant notre connaissance de leurs besoins et de ceux de nos collaborateurs.

L’innovation participe à la fois à la création de valeur pour nos clients, à l’évolution de nos processus internes et au management de notre performance globale, qu’elle soit économique ou sociale.

Cette dynamique d’innovation se nourrit de nos partenariats avec des universités et des écoles (Institut Paul Bocuse, emlyon business school), des start -up (same-same, Onco factory, Sixrobotics)

  • Avec le fonds d’investissement Insurtech, nous accompagnons le développement des jeunes entreprises innovantes du secteur de l’assurance.
  • Nous avons créé un incubateur social Up’icil, piloté par notre Direction mécénat et RSE pour accompagner les start-up qui répondent à notre thématique de lutte contre les vulnérabilités.
  • Impliqués au sein du H7, l’incubateur de la métropole de Lyon, nous y hébergeons un programme d’accélération entrepreneuriale dédié aux starts up qui visent à renforcer le système et les dispositifs de lutte contre les vulnérabilités.

La performance sociale, une culture d’entreprise

Considérant que la performance d’une entreprise est étroitement liée au bien-être de ses salariés, le groupe APICIL promeut la démarche de performance sociale. Pour résumer cette démarche, on pourrait dire que la performance sociale est le capital humain d’une entreprise, qui est fait de compétence, de savoirs et d’expérience, multiplié par le capital santé de ses salariés. La santé doit être ici comprise dans son acception la plus large : santé physique, santé psychique, satisfaction au travail.

Investir dans le capital santé, afin de potentialiser l’investissement sur le capital compétences

L’IBET, l’indice qui nous veut du bien

À la fois indice statistique et sectoriel, l’IBET© (Indice de bien-être au travail) est également un outil de reporting social, qui permet d’évaluer le risque socio-organisationnel au sein de l’entreprise. Lancé en 2011 par le Groupe APICIL et le cabinet Mozart Consulting, il mesure la performance sociale des entreprises françaises en partant de données nationales : l’absentéisme, le volume de sorties forcées, la compétitivité, la santé globale, la responsabilité sociale ou encore la qualité de vie au travail.

coût du désengagement des salariés en 2019 

14 580 €

/an/salarié
soit + 9.3% par rapport à 2018

 

IBET global 2019

0.73 dégradé

en baisse par rapport à 2018

>> en savoir plus sur l’IBET


Mesurer le lien entre santé et performance au travail c’est possible !

APICIL s’est associé avec l’emlyon business school pour créer une Chaire « Santé au travail et performance collective (STPC)» . Dirigée par Guillaume Soenen, cette chaire conduit un programme de recherche sur trois ans afin d’étudier le lien entre la santé des individus et la performance qui en résulte au travail, à l’échelle individuelle et collective.