Au coeur de notre programme d’accélération

Apicil Prévention Santé by H7 est un programme d’accélération entrepreneuriale dédié aux starts up qui visent à renforcer le système et les dispositifs de lutte contre les vulnérabilités. 6 start-up ont été accompagnées pendant plus d’un an au sein du programme.

Rencontres avec ceux qui ont fait le programme.

Portraits d’experts

Rencontre avec Maïlys Rouganne – senior account manager chez Early Metrics

apicil Mailys Rouganne

Mesurer pour rassurer. Telle pourrait être la devise d’Early Metrics, l’agence de notation de référence des start-up et PME innovantes. Depuis 2014 et au sein de ses bureaux de Paris ou de Londres, Early Metrics a eu l’opportunité d’évaluer la performance de plus de 4000 projets portés par des entrepreneurs de haut niveau pour lesquels l’aventure est souvent vécue comme un marathon. Ce passage au crible est réalisé pour le compte de leurs clients qui peuvent être des grands groupes, des entreprises de taille intermédiaire ou des fonds d’investissement. Les résultats permettent d’éclairer leurs prises de décision afin de disposer de données précises sur l’état de forme et le potentiel des entreprises notées. Ce relevé des “chronos” vient rassurer les grands comptes pour une prise de participations ou un partenariat. Dès lors, il n’est pas étonnant de rencontrer une sportive accomplie en charge du partenariat avec Early Metrics dans le cadre du programme Apicil Prévention Santé by H7.

Maïlys Rouganne exerce le rôle de Senior Account Manager chez Early Metrics depuis bientôt trois ans. De son passé d’escrimeuse de haut niveau, Maïlys a gardé le goût du challenge et une grande rigueur qui se matérialisent dans les échanges qu’elle a avec la vingtaine de clients qu’elle gère pour le compte d’Early Metrics. Intégrée dès le départ pour ce rôle d’expert externe, Maïlys a participé le 9 septembre 2019 aux jurys qui avaient en charge la sélection des start-up du programme Apicil Prévention Santé by H7. Concrètement, ce sont deux comités qui se tiennent en parallèle pour auditer, le temps d’un après-midi, la cinquantaine de candidatures reçues. Puis, passée la sélection et la phase d’intégration, Maïlys a permis la réalisation de l’audit des entreprises retenues par les analystes de l’agence de notation. L’objectif est simple : identifier les forces et faiblesses de chaque start-up afin d’adapter la feuille de route de l’accompagnement. Cette première prise de pouls sert également de référence pour mesurer l’impact du programme en fin de parcours. Trois piliers sont évalués : l’équipe grâce à un entretien qualitatif avec les dirigeants ; le projet en analysant tous les facteurs constitutifs du business model ; le marché enfin avec les opportunités qu’il génère. Avoir une vision globale de l’écosystème est donc indispensable pour Maïlys qui se forme au quotidien en échangeant avec ses collègues, avec des entrepreneurs mais aussi en lisant la presse spécialisée.

18 mois après ce premier audit, le rapport d’impact produit par Early Metrics est en ligne. Attendu comme le dernier épisode d’une saga à succès, il objective les actions mises en place et a permis de valider l’approche du programme. Malgré une année particulièrement difficile dûe au contexte sanitaire globale, cette “photo finale” souligne une structuration et une stabilisation au sein des différentes équipes des start-up du programme. Naturellement, la crise a durement touché les entreprises retenues entraînant des retards dans leur développement. Pourtant, toutes ont pu passer la période notamment grâce au soutien sans faille du Groupe Apicil. L’importance de l’humain. C’est ce dernier point qui a particulièrement marqué Maïlys qui déclare : “je suis convaincue que la réussite du programme est liée à l’investissement de tous : entrepreneurs, accompagnateurs, marraines et experts”. En d’autres termes, créer du lien et favoriser l’entraide. Une approche humaine parfois intangible mais indispensable, qui complète l’analyse chiffrée d’Early Metrics. Deux forces dont Maïlys se sert pour générer de la valeur et maximiser la satisfaction. Tout un programme.

Early Metrics

Complètement indépendant et avec une approche scientifique, Early Metrics a développé une méthodologie unique qui permet d’évaluer la fiabilité de jeunes startups et d’identifier les tendances émergentes dans de nombreuses industries. Nous équipons les décideurs d’outils permettant de limiter les risques, maximiser les profits et optimiser la gestion du temps, que ce soit pour des fonds de VC ou des accélérateurs corporates. Que l’objectif soit de découvrir, qualifier et de s’engager avec des startups, notre mission est de permettre à nos clients d’innover avec confiance. Early Metrics compte aujourd’hui deux bureaux, à Paris et à Londres. Nous avons noté plus de 3 500 startups européennes et internationales pour plus de 280 clients parmi lesquels plusieurs entreprises du CAC40 et du FTSE100.

Rencontre avec Julien Marbouty – start-up manager H7

Julien Marbouty H7

Start-up manager, une fonction pour définir bien des missions quand on parle de Julien Marbouty. Elles sont nombreuses et variées, requiert plusieurs savoir-faire et relèvent d’un important niveau d’exigence, mais toutes sont au service d’un même objectif : aider les entrepreneurs en leur permettant de faire grandir leur projet et concrétiser leurs ambitions.

Derrière cet intitulé, c’est un rôle clé que Julien joue au quotidien au sein de H7, lieu de vie dédié aux entrepreneurs à Lyon, qu’il a rejoint au mois d’avril 2019. Pour lui, accompagner des jeunes entreprises c’est avant tout “des échanges en continu” que ce soit lors de temps formels et informels, au cours de sessions de travail intensives avec les fondateurs et leurs équipes, de discussions à la machine à café, ou encore par e-mail lors de mise en relation qu’il réalise. “Comment puis-je concrètement apporter de la valeur ?” C’est en véritable équilibriste entre créativité et pragmatisme, que cette question demeure en permanence dans son esprit et dont les réponses guident chacune de ses actions.

Dans la continuité de ses expériences précédentes en start-up, ou encore le week-end sur les terrains de football, Julien a soif d’apprendre et de relever de nouveaux défis. Alors quand on lui a proposé d’embarquer dans l’aventure du programme d’accélération opéré par le Groupe APICIL, Axeleo et H7, il n’a pas hésité.

Accompagner des jeunes entreprises dans le secteur de la prévention santé ? Cela a tout l’air d’un défi de taille, surtout lorsqu’on n’a que peu de connaissances dans le domaine. Cependant, il en saisit rapidement les enjeux. “Je n’étais pas familier des sujets de prévention santé. C’est un marché avec une grande profondeur et de nombreux acteurs qui interviennent de façon très différente. Je ne pensais pas non plus que les enjeux financiers du mal-être au travail impliquaient de tels montants : en moyenne 13 000€ par an et par salarié.”  Un terreau fertile pour déployer des solutions à des besoins clairement identifiés qu’il se plaît à challenger.

A l’image d’un chef d’orchestre et en binôme avec Anne-Clémence, Julien guide les entrepreneurs dans l’exécution de leur projet en harmonie avec la mission qui les relie : favoriser le bien-être en entreprise. Pour cela, il mobilise des experts sur les enjeux clé de l’accélération et met un point d’orgue à valoriser les bénéfices apportés par le programme par des actions de communication à son image, novatrices.

Dans sa volonté de toujours échanger pour comprendre les besoins des entreprises qu’il suit, Julien s’attache à tisser des liens et créer des opportunités. “Nous avons la chance d’avoir accompagné plus de 70 entreprises depuis l’ouverture de H7. Ce sont autant de situations et de problématiques différentes auxquelles nous avons été confrontées. Nous pouvons aussi nous appuyer sur une communauté de plus de 500 membres qui est toujours disponible et à même d’ouvrir son carnet d’adresse. L’effet réseau fonctionne très bien”.

Dès lors, guère étonnant que lorsqu’on lui demande de nous partager une anecdote, un succès qui l’a marqué lors de ce programme Apicil Prévention Santé by H7, il nous parle d’un temps d’échange. “Je garde en tête la complicité qui existe entre les marraines et les porteurs de projet. Lors du tournage vidéo réunissant Carole Eyssautier de Capsix et Marie-Christine Eudes d’Apicil, je me suis rendu compte de la sincérité des liens créés qui vont bien au-delà du partage d’expertise et de contacts. Les marraines partagent les succès comme les déceptions mais toujours avec le sourire. C’est extrêmement fort.”

En fier ambassadeur du programme, il ne manque pas une occasion d’en présenter les avantages et de mettre en lumière ses membres. C’est donc logiquement que l’idée de raconter l’histoire du projet à travers différents contenus lui est apparue comme une évidence.  “La communication est une étape importante et s’inscrit dans la continuité du programme, afin de valoriser le parcours et les résultats obtenus. Selon moi, il est essentiel de capitaliser sur le travail qui a été réalisé pour imaginer la suite.” Une façon de dresser le bilan et d’analyser le chemin parcouru avec une volonté d’aller chercher plus loin et nourrir de nouvelles perspectives.

Revenir sur la genèse du projet, formuler les objectifs d’une démarche d’open innovation d’un grand groupe, démontrer la complémentarité des trois opérateurs du programme et témoigner de la force du collectif font partie des messages et des valeurs qu’il souhaite transmettre.

A propos de H7

Une communauté.
Un programme d’accompagnement.
Un lieu de vie. 

H7 est une communauté de plus de 500 membres, fédérée au sein d’un lieu de vie où tech, innovation, créativité et impact sociétal sont au cœur des programmes d’accompagnement. 

H7 a pour mission de fédérer l’écosystème entrepreneurial et numérique et d’accompagner la croissance des entreprises innovantes.

Une communau de plus de 500 membres composés de start-up, de corporates, de fonds d’investissement, d’experts et d’écoles partenaires ;

Un programme d’accompagnement alliant mises en relation, suivi individuel et temps collectifs pour répondre aux besoins des jeunes entreprises en croissance : 

Un lieu de vie, lieu totem de la French Tech situé dans l’éco quartier de Confluence.

5300 m2 répartis en 3 espaces complémentaires :

                – home : les espaces de travail dédié aux entrepreneurs et à l’écosystème
                – host : la halle événementielle
                – heat : la halle à manger ouverte au public, lieu de rendez-vous des curieux de découvertes en matière de cuisine et une scène en perpétuel mouvement. 

H7 a pour mission de fédérer l’écosystème entrepreneurial et numérique et d’accompagner la croissance des entreprises innovantes.

Rencontre avec Anne-Clémence Barbier-Axéléo

Anne-Clémence pousse les portes de H7 et s’avance dans le Forum où nous avons rendez-vous. Une fois par semaine, depuis le début du programme Apicil Prévention Santé by H7, elle se rend dans le bâtiment de 5000m2 à Confluence pour retrouver certains des entrepreneurs qu’elle accompagne depuis bientôt 18 mois.

L’assiduité et la rigueur du suivi qu’elle propose sont appréciées de tous. Elle arbore toujours un grand sourire quand elle nous explique son rôle au sein du programme : “je suis en charge de l’accélération des startups sur une approche individualisée avec l’appui d’experts de notre réseau, ainsi que de la coordination des relations entre les startups et les mentors du groupe Apicil”. A 29 ans, Anne-Clémence est au cœur du dispositif et cela n’a pas l’air de l’effrayer. Il faut dire qu’elle n’a pas eu de période d’adaptation.

Après plusieurs années en cabinet de conseil à Paris, elle pose ses valises à Lyon et plus précisément rue de la République chez Axeleo. Elle est rapidement plongée dans le grand bain de la prévention santé.

“Les problématiques adressées par Apicil dans le cadre du programme ont beaucoup de sens à titre personnel” déclare-t-elle en se remémorant ses débuts. L’adaptation n’en est que plus rapide pour Anne-Clémence qui y voit une occasion de travailler sur des “innovations au service des Hommes”. Au fil des mois, les missions se suivent mais ne se ressemblent pas : diagnostic des startups, ateliers de travail avec les fondateurs, support à la mise en œuvre et suivi des expérimentations.

Faire les choses seule ? Très peu pour elle. A chaque étape, Anne-Clémence sait solliciter la complémentarité des trois acteurs qui font, selon elle, la singularité du programme. Axeleo, tout d’abord, où elle œuvre en tant que Program Manager, lui apporte toute l’expertise indispensable pour permettre des collaborations réussies avec des grands comptes. H7, en second lieu, par l’intermédiaire de Julien – Startup Manager – avec qui elle forme un binôme qui lui permet d’accéder à une communauté de plus de 500 membres, d’organiser des temps collectifs et de faire rayonner le programme. Apicil, enfin, est un vivier de ressources internes pour Anne-Clémence qui a su tisser des liens particuliers avec les marraines du programme. C’est d’ailleurs sa plus grande fierté : permettre aux collaboratrices du 3ème groupe de santé et prévoyance en France de s’approprier les concepts et d’animer à leur tour des ateliers à destination des porteurs de projet.

L’année 2020 s’est invitée dans cette mécanique bien huilée avec son lot de complications. Pas de quoi effrayer Anne-Clémence qui travaille dans la sérénité :“dès les premiers jours du confinement de Mars, nous avons fait un effort de digitalisation de nos programmes, grâce à des outils collaboratifs et à la confiance de nos clients qui ont accepté de continuer les projets à distance”. En tant que yogi accomplie, elle a fait preuve d’agilité pour s’adapter à ce nouveau paradigme et continuer de se former en “participant à des webinars” et en “partageant les bonnes pratiques” avec son réseau. C’est finalement l’une des forces du programme : se former continuellement et confronter ses idées avec le plus grand nombre. “J’essaye de m’appliquer les conseils que nous procurons aux entrepreneurs en étant toujours tourné vers le client, c’est comme cela qu’on peut passer un cap”.

Le cap est fixé, le vent souffle mais l’équipage est aux commandes pour amener tout le monde à bon port. Tiens, cela nous rappellerait presque une autre aventure portée par le Groupe Apicil.


Focus sur Axeleo

Axeleo est la plateforme d’accélération d’entreprises technologiques leader en Europe (investisseur et accélérateur). Soutenu par le Fonds French Tech Accélération et par plus de 60 entrepreneurs et dirigeants, Axeleo fournit aux fondateurs, intrapreneurs et investisseurs un support entrepreneurial, opérationnel et financier pour accélérer la croissance de leur business. Au sein d’Axeleo, Anne-Clémence exerce les fonctions de Program Manager et accompagne les grands comptes sur leurs enjeux d’open innovation.

Dans le cadre du programme Apicil Prévention Santé by H7, Axeleo apporte son expertise au cours des différents ateliers:  la définition du modèle d’affaire, les stratégies de mise sur le marché et de ventes, le marketing digital et ses implications opérationnelles, les différents modèles tarifaires font partie des sujets traités. Spécialiste de l’accélération d’entreprises, Axeleo intervient à chaque étape du parcours : du diagnostic à la mise en œuvre d’expérimentations, en passant par les temps de travail qui rythment le programme. Concrètement, c’est un point de coaching bimensuel qui est proposé aux entrepreneurs du programme ainsi qu’un atelier de travail par mois.  Fort de multiples expériences réussies en open innovation, Axeleo permet des rencontres vertueuses entre grands groupes et start-ups en clarifiant les objectifs stratégiques de chacun et en prenant en compte leurs contraintes. En 18 mois, ce sont 10 experts mobilisés, plus de 60 sessions de travail, une centaine de coaching individuels et 5 expérimentations lancées ou à venir.

L’interview Marraine 🔗 Start-up

une vidéo de 3 minutes légère et décalée qui témoigne de la complicité et la complémentarité entre la marraine du Groupe Apicil et la start-up accompagnée au service de l’impact

Marie-Eve Saint Cierge Lovy et Frédérique Courbière

Marie-Christine Eudes et Carole Eyssautier