L’intensité d’une carrière sportive

Anthony s’investit dans le sport et s’illustre d’abord dans le ski alpin. Il évolue au fil des années et c’est en 2011 qu’il donne un nouveau tournant à sa carrière. Il concoure désormais dans la discipline du ski de fond, lui permettant aussi une meilleure adaptation pour être le plus performant.

Le parcours est intense depuis les débuts, en passant entre autres par sa première Coupe du Monde de ski de fond en 2014 jusqu’à ses 2 médailles en Corée, qui sont sa plus grande fierté.

Le moment le plus compliqué aura été la transition entre les deux sports, mais cet événement lui aura permis de se challenger encore une fois avec de nouveaux défis.

S’adapter et performer

Être sportif de haut niveau c’est donner beaucoup de son énergie. En fonction de ses capacités ou de son handicap il faut parfois s’investir encore davantage. Il est donc important de tenir compte des spécificités de chacun dans le handisport mais il faut trouver le juste milieu pour intégrer le handicap comme une caractéristique supplémentaire, mais ne pas le concevoir comme un frein à une carrière. “On peut par exemple adapter les temps de récupération mais les enjeux restent les mêmes, tout comme notre coaching ou les problématiques d’un sportif“, explique Anthony. Moins parler du handicap, mais plus des performances.

Dans le milieu professionnel, c’est le même fonctionnement. Si les bonnes conditions sont réunies pour le travailleur, nous n’avons même pas besoin de parler du handicap. L’adaptation c’est la clé.

L’essor du handisport

D’un point de vue général dans le milieu Handi, pour Anthony le niveau sportif est vraiment monté. Si on compare les grandes compétitions mondiales, on observe des niveaux différents entre les premières et les rencontres actuelles.

Vous devez accepter les cookies preferences, statistics, marketing pour visionner cette vidéo

SUIVRE ANTHONY
sur les réseaux sociaux

La fierté de la #TeamApicil

Le Groupe APICIL est un acteur traditionnellement important dans le milieu du handisport et je suis fier de faire partie de la Team APICIL.” D’autant plus que comme le souligne Anthony, la fierté grandit encore lorsque l’on voit les autres sportifs de l’équipe, tous très impressionnants. C’est encore plus motivant d’avoir un contact avec des athlètes pratiquant des sports, différents du sien. “J’adore découvrir et voir ce que les autres font“.

Objectifs 2022

Cap sur 2022 pour Anthony avec une préparation pour les Jeux jusqu’en décembre. En effet, l’année prochaine sera remplie avec les championnats du monde en janvier puis les Jeux Paralympiques d’hiver en mars, à Pékin.

Evidemment les compétitions deviennent moins nombreuses lorsque la neige disparait petit à petit, mais une carrière sportive nécessite une préparation de tout instant !